Recherchez et découvrez les fiches des groupes et des artistes sur NewZeeK

En ce moment sur NewZeeK :

Winamp VLC Media Player iTunes windows Media Player Real Player

Pollyanna

Hits

Origine: Paris, Bordeaux, Rennes, Hanovre, Londres

Influences: Laura Veirs, The Cure, Sonic Youth, Beat Happening, Cat Power, Joan Baez, Fairport Convention, Planxty, Dominique A, Bertrand Belin, Smog, Bill Calahan, Alabama Shakes, Jimi Hendrix, Led Zeppelin, Rolling Stones, Malicorne, Noir Désir, The Beatles, Shannon Wright, Chokebore, Muddy Waters, Skip James, Nina Simone, Radiohead, Blur, Bolivia Manta, Lhasa, Velvet Underground, Anna Ternheim, PJ Harvey, and zillions of others...

Qui est-ce?

Pollyanna jette un dernier regard sur la vieille Europe chargée de souvenirs, avant d’embarquer pour le Nouveau Monde, la guitare sur le dos. Du moins c’est l’histoire que suggère « The Mainland », deuxième album du projet à géométrie variable d’Isabelle Casier.

On a découvert Pollyanna en 2008 grâce à « On Concrete » un premier disque hivernal influencé par les origines d’Isabelle, née et élevée dans le Nord, à la croisée des cultures françaises, anglaises et belges. On avait été séduit notamment par sa voix claire qui réchauffait le cœur et la magie d’arrangements audacieux qu’on aurait aimé voir touchés par la même reconnaissance que The Do à l’époque. Mais Isabelle n’aime pas les étiquettes, et celle de folkeuse française qui chante (même bien !) en anglais la fatigue vite. En effet malgré son attirance naturelle pour les accords mineurs et les mélodies plutôt mélancoliques, son caractère enjoué, ses gouts résolument noise et ses expériences à l’étranger (Europe, Etats Unis, Amérique du Sud…) ouvrent le champ des possibles électriques à une musique qui bat à tous les vents pop, rock et folk.

Propulsée à la fin des années 90 avec son premier groupe, à Marseille, par des premières parties aussi éclectiques que significatives (Dominique A, Diabologum, Sleater Kinney…), Isabelle fonde, à Paris, Pollyanna, longtemps duo, avant de prendre la route en solo. Usant du système D pour écumer les clubs anglais, allemands et new-yorkais, elle va jusqu’à se frotter aux origines dans un Tenessee qui l’accueille à bras ouverts. Cela lui apportera à la fois une certaine liberté, une grande autonomie et de nouvelles rencontres qui recomposent son paysage artistique et humain. Logiquement, à partir de 2010 elle se fait accompagner de musiciens de différents horizons dans des versions plus ou moins (re)composées avec, notamment, un contrebassiste parisien, un batteur/percussionniste breton, une violoncelliste bordelaise, une altiste canadienne et un violoniste allemand. On peut dès lors parler de groupe, ce qui contribuera à ouvrir le spectre des couleurs de « The Mainland » auquel tous ont participé.

POLLYANNA is :

 Isabelle Casier Isabelle Casier (voix, guitares) Jean Michel Blécon  Jean-Michel Blécon (batterie) Léa Le Meur Léa Le Meur (violoncelle),

François Fuchs François Fuchs (violoncelle) Guido Eva Guido Eva (violon) Emma Hooper Emma Hooper (alto).

 

Guitar on her back, Pollyanna takes one final glance back at old Europe, full of history and memories, then steps firmly forward toward the New World … or, at least, that’s the story suggested by Pollyanna’s second album, “The Mainland”, its cover-art showing a pier by the northern sea, open to the horizon.

We discovered Pollyanna, a Paris-based project lead by Isabelle Casier, back in 2008 with her first album “On Concrete”, a wintery record influenced by her Northern roots that suggested a cultural crossroads between England, Belgium and France. Seduced by her clear, heart-warming voice and the magic of the band’s arrangements, we were reminded a little of the edgy charm of The Do. But Isabelle is hardly one for strict traditionalities, and was soon bored of being labelled as another French folkster singing in -good- English. And so, despite a natural flair for minor chords and melancholy, Isabelle’s cheerful presence, eclectic taste and experiences as an outsider (in Europe, the USA, South America…) opened up her musical field to all things pop, rock and folk.

After her playing with her first rock band in Marseille in the late 90s, (and, with them, supporting great acts like Dominique A, Sleater Kinney and Polvo), Isabelle moved to Paris and founded Pollyanna. First a duo, then a solo act, it led her through an ambitious international touring circuit, from England to Germany to New York to Tennessee… along the way sharing the bill with local indie bands and bigger names like Wilco, Bright Eyes and the French chanteuse Françoiz Breut. From acoustic strummers at the Folk Alliance in Memphis to riot grrls in Hamburg, all this moving around gave the Pollyanna sound openness and freedom, as well as helping Isabelle scoop up a bunch of fellow musicians.  The current band (as represented on “The Mainland”) is, not surprisingly, an international offering, with a Parisian cellist, a Breton drummer, a Canadian viola player and a German violinist…

Multi-media:


Ils en parlent :

 

Chronique dans Rock&Folk

Chronique Magic

"Son nouvel album « The Mainland » joue les contrastes entre le doux et l’âpre" - France Inter

"les portes un brin étriquées d’un style indie-pop-folk volent en éclat et laissent apparaître une multitude d’angles de vue." - FLK - adecouvrirabsolument.com

"POLLYANNA, avec ses mélodies douces mais rock, mélancoliques mais bien trempées, s’écoute seul, entre amis, autour d’un bon verre." - Noa – Team M.I.N.D.

"Invitation au voyage appuyé par une pochette fort à propo, « The Mainland » nous fait traverser des états d’âmes troublés pour nous déposer sur la rive de la libération." - LO - Abus Dangereux

"... douceur et rugosité ne cessent de cohabiter sur des chansons mêlant arrangements soignés de cordes et âpreté des guitares." Laurent Coudol - Froggydelight

"Et la musique de Pollyanna était la bande originale parfaite de cette matinée, pluvieuse et un peu grise à l’extérieur, mais chaleureuse et lumineuse à l’intérieur." - Lecargo.org

"La richesse de la construction et des arrangements des douze titres de cet album ne doit pas faire oublier un parti pris de résistance à l’adversité, de droiture avec un reste d’utopie romantique qui se traduisent aussi bien dans les textes que dans le son : ça claque, ça grince, ça frotte, ça attaque…" - Cathimini - Vicious Circle

"Romantique mais non sans dérision, Pollyanna s’amuse des angoisses d’un monde, le nôtre, au bord de la rupture." - Balades Sonores

"Chaque arrangement ou mélodie coule de source avec une facilité déconcertante, et cela grâce à des musiciens exceptionnels." - Marty Tobin - Quai-baco.com

"Délicieusement mélancolique quand elle s'entoure de superbes cordes, elle est aussi capable de lâcher les décibels façon power pop et de se la jouer chanteuse country, mais sans jamais renoncer à arranger ses compositions avec goût." - Frédéric Péguillan - sortir.telerma.fr

Contacts:

CONTACT PRESSE
:  Vicious Circle (Guillaume Le Collen) – 05.57.59.14.13 - guillaume (at) viciouscircle.fr

BOOKER :
France: TransMISSION (http://www.transmissionbooking.com/), herve(at)transmissionbooking.com

 

DOCUMENTATION :
[FR] Bio imprimable : PDF | Fiche Technique (en anglais): PDF
[EN] PressSheet : PDF | TechRider : PDF
Photos: Web Selection | Print Selection