Recherchez et découvrez les fiches des groupes et des artistes sur NewZeeK

En ce moment sur NewZeeK :

Winamp VLC Media Player iTunes windows Media Player Real Player

No H

Electronic

Origine: Tulle, Corrèze (19)

Influences: Punish Yourself, ATR

Qui est-ce?

NewZeeK - No HÉlectro-Rock portée par de puissantes machines et de lourds beats, la guitare et la basse s'enfoncent dans l'extrême tandis que les textes décrivent la déchéance culturelle d'un monde futuriste. En préfiguration du premier volet du triptyque BLAST 2513. Dans un univers violent, No H propose au spectateur un son et une scénographie qui ne laissent personne indemne. Dans la lignée de groupes comme Punish Yourself ou ATR, No H réveille les pires cauchemars enfouis.

 

Electro-Rock carried by powerful machines and heavy beats, the guitar and the bass sinks into the extreme while texts describe the cultural decay of a futuristic world. In prefiguration of the first shutter of the triptych BLAST 2513. No. H, gathers in a violent universe a scenography where from the spectator does not stand out unhurt. In the lineage of groups as Punish Yourself or ATR, NO. H will soon be a part of your nightmares.

Multi-media:

Ils en parlent :

NewZeeK - No H - Press Book

No-H + Mercy + Ça + Dagyde, le 22 mai 2015 aux Tanneries Off (Annonay). "Pour terminer la soirée, c’est No-H qui s’y colle avec son Metal Indus électro influencé par Ministry et Rammstein. Venus tout droit de Corrèze, les No-H apparaissent grimés et masqués sur scène, complètement vêtus de noir. Le look crasseux et inquiétant ne laisse que peu de doutes quant à la prestation qui va nous être servie. De prime abord, le DJ et ses machines possèdent la place principale dans la composition, les autres musiciens accompagnent divers sons électro avec grand talent. Hélas, le son n’est pas parfaitement équilibré car le DJ et le chanteur ne sont pas vraiment audibles, au contraire de la batterie, très en avant dans le mix. Malgré ces défauts, le groupe s’en donne à cœur joie et s’applique sur chaque chanson. Le public y trouve vite son compte et les premiers pogos ne tardent pas à arriver. No-H nous entraîne dans son monde huileux et sale sans nous laisser d’échappatoire. Ça tombe bien, la plupart ne demandent que ça. Sur un scène décorée de plusieurs mégaphones, de cuves en plastique blanc et d’un vieux fauteuil en cuir, les musiciens adoptent un jeu de scène presque machinal, mécanique, en accord avec leur musique. Les hurlements typés Hardcore du chanteur accroissent ce sentiment étrange, presque de malaise, à l’écoute de cette musique qui prend aux tripes. Près d’une heure plus tard, le set se termine sous les cris d’un public à bout de souffle. Un groupe à découvrir au plus vite. Les musiciens descendent de scène et rejoignent les loges. Pour autant, la fête ne s’arrête pas aux Tanneries puisque les habitués restent et s’agitent dès que du son sort des enceintes. Les concerts aux Tanneries Off sont désormais comptés et se doivent d’être soutenus et appréciés par le plus grand nombre. Le glas sonne un peu plus fort chaque jour pour ce vieux bâtiment où, il n’y pas si longtemps que ça, plusieurs centaines d’ouvriers travaillaient dur pour vivre. Le temps et l’économie auront raison de cet ensemble de pierres, de ciment et d’acier mais la culture qui y est née survivra." 

- Posté le : 26 mai 2015 par Kouni dans la catégorie Lives Reports

Contacts:

 noh.nozone@gmail.com